26/10/2015

La mémoire fantôme, Franck Thilliez



Résumé : Manon n'est capable de se souvenir que pendant quatre minutes. Ensuite, tout s'efface. Cela n'aide pas Lucie Hennebelle, lieutenant de la brigade criminelle de Lille, à découvrir qui est l'agresseur de la jeune femme. Encore moins de comprendre la signification des mots gravés dans la main de Manon : "Pr de retour". Serait-ce l'oeuvre du Professeur, tueur en série et mathématicien hors pair qui a tué ses victimes dans la France entière il y a quelques années ? Lucie en est désormais certaine : la clé de ce mystère est la mémoire de Manon.

Mon avis : Il s'agit de mon second livre de cet auteur. Comme pour Fractures, j'ai beaucoup apprécié le travail de recherche scientifique de Franck Thilliez qui permet à la fois de s'instruire, mais aussi de se plonger dans un thriller très réaliste. Encore une fois, l'écriture épurée de l'auteur fait son charme : j'ai dévoré ce livre en à peine deux jours, surtout grâce au découpage des chapitres qui pousse toujours le lecteur à aller plus loin. Toutefois, il s'agit d'une intrigue complexe rendue d'autant plus technique par le problème de Manon qui a de nombreuses difficultés à se remémorer les moments de sa vie. J'ai parfois eu l'impression que l'histoire n'allait jamais se finir mais je dois dire que le dénouement est assez surprenant. Outre ces quelques détails, Franck Thilliez est un auteur d'un grand talent dont les romans me plaisent beaucoup, d'autant plus qu'il met toujours en lumière cette belle région qu'est le Nord-Pas-de-Calais. 

Prix : 7 €

Points positifs :
* Le travail de recherche de l'auteur
* Des chapitres courts et fluides
* Une écriture épurée

Points négatifs : 
* Une intrigue complexe qui requiert une certaine concentration

3 commentaires:

  1. Il va vraiment falloir que je lise un roman de cet auteure! :D

    RépondreSupprimer
  2. Tu me donnes envie de découvrir Frank Thilliez !! Le synopsis me fait un peu penser à un livre de ma PAL, Before I Go to Sleep, l'histoire d'une femme qui ne parvient pas à se souvenir de qui elle est.

    RépondreSupprimer