20/01/2017

Gatsby Le Magnifique, F. Scott Fitzgerald



Résumé : Long Island. 1920's. Gatsby, riche à millions, organise de somptueuses fêtes dans sa propriété. Il a la particularité de ne jamais s'y montrer, si bien que de nombreuses théories et légendes courent sur son compte. Qu'importe ! Gatsby n'a qu'un seul but : reconquérir Daisy qu'il n'a pas vu depuis 5 ans, mais qui est désormais mariée à Tom Buchanan. Son seul allié dans cette difficile bataille sera Nick Carraway, son voisin et cousin de Daisy.

Mon avis : Difficile de ne pas avoir entendu parler de ce roman ni même de son adaptation cinématographique avec Leonardo DiCaprio. J'ai donc volontairement attendu (un peu trop d'ailleurs) avant de le lire. Souvent cité comme l'un des grands classiques du XXe siècle, ce n'est pas tant l'histoire de Gatsby qui m'a touché mais plutôt les personnages ainsi que les liens qui se tissent entre eux. Gatsby est le cœur même de ces soirées démesurées des années 20 et chaque personne a, d'une manière ou d'une autre, une connexion avec lui. J'ai particulièrement apprécié la fin qui constitue pour moi une véritable leçon de vie en ce sens qu'il est préférable de s'entourer de peu d'amis plutôt que d'une multitude d'inconnus. Gatsby en est la preuve... Concernant l'auteur, la fluidité de sa plume, conjuguée à sa lenteur calculée, permet de décrire la folle ambiance des années 20 malgré le nombre restreint de pages. J'ai tout de même été déçue par un détail : selon les annotations de l'éditeur, Fitzgerald n'était pas très minutieux et a bâti son roman sur une série d'incohérences, notamment en ce qui concerne les lieux. Je ne connais pas suffisamment les Etats-Unis pour relever moi-même ces erreurs mais cela m'a donné l'impression que certains passages étaient bâclés. Pour autant, ce roman reste un incontournable de la littérature. Une relecture s'impose, sûrement en VO cette fois. 

Prix : 5.10€

Points positifs :
* Les relations entre les personnages
* Une véritable leçon de vie
* La plume de l'auteur

Points négatifs :
* Quelques incohérences

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire