30/06/2017

Aliocha, Henri Troyat


Résumé : Aliocha est fils d'immigrés russes. Tiraillé entre son nouveau pays, la France, et l'attachement presque maladif de ses parents à leur pays d'origine, il peine à trouver sa place. Il fait alors la rencontre d'un camarade de classe, Thierry, élève brillant et cultivé mais tenu à l'écart du fait de son handicap. Se tisse alors entre eux une amitié sans limites qui va permettre à l'un comme l'autre de s'affirmer.
 
Mon avis : Ce roman m'a profondément rappelé Le Grand Meaulnes. Il fait partie de cette catégorie de récits dans lesquels, concrètement, il ne se passe pas grand chose mais que j'adore malgré tout. Pour les adeptes de rebondissements, Aliocha n'est donc pas le livre rêvé. Par contre, si vous êtes attachés aux sentiments, foncez ! Il s'agit, à ce jour, du plus beau roman sur l'amitié dans ma bibliothèque. Comme l'histoire est plutôt calme, l'attention du lecteur est essentiellement concentrée sur les émotions. On ressent d'abord celle du rejet : rejet d'Aliocha lui-même envers ses origines mais aussi rejet des autres envers Aliocha et son ami Thierry, l'un pour sa nationalité, l'autre pour son infirmité. Puis, toute cette négativité est détruite par le lien indéfectible qui unit ces deux camarades de classe. Le lecteur découvre alors une autre dimension du roman : celle de l'intégration. Grâce à Thierry, Aliocha découvre le quotidien d'une famille française et sa culture. Mais, c'est aussi grâce à son ami qu'il fait de son origine une force et non un défaut qu'il voulait à tout prix éliminer en rejetant toute connotation russe dans sa vie, allant même jusqu'à franciser son prénom. C'est là toute la puissance et la beauté de l'amitié. Aliocha, un récit poignant, aux dimensions multiples, qui me laisse un souvenir indélébile.
 
Prix : 4.10 €
 
Points positifs :
* La multitude de thèmes abordés (intégration, handicap, amitié...)
* La puissance du lien entre les personnages principaux
 
Points négatifs :
* Une écriture principalement descriptive

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire